Visuel-Web-Curcuma-LC
Compléments alimentaires - Composants pour Curcuma LC

Curcuma LC

Une épice aux mille vertus

Cette racine considérée comme une épice contient des substances très actives. Son fort pouvoir antioxydant a été utilisé, dans un premier temps, dans le cadre de la conservation alimentaire.  C’est désormais un allié précieux dans la lutte contre les radicaux libres …

33,50

Clear selection

Composition

  • Curcuma (Curcuma longa) extrait sec 95 % de curcumine 200 mg
  • Curcuma (Curcuma longa) plante entière 50 mg
  • Lécithine riche en Phosphatidylcholine 50 mg
  • Poivre (Piper nigrum) poudre, riche en pipérine 5 mg
  • Farine de riz

Contient :

  • curcumine, phospholipides, lécithine, pipérine

Conseils d’utilisation

  • 1 à 4 gélules par jour
  • Consulter votre thérapeute en cas de prise de fluidifiants sanguin

Conditionnement

  • pilulier de 60 gélules d’origine végétale.

Curcuma LC concentré 95 % de curcumine

Le rhizome (racine) séché et réduit en poudre est largement  utilisé comme épice. Il contient des substances très actives, les curcuminoïdes, dont la plus importante est la curcumine mais deux inconvénients persistent :
- ces principes actifs sont détruits par la cuisson
- la concentration en curcumine dans la forme épice est proche de 4 %. Il faudrait donc ingérer 5 à 10 g de poudre de curcuma chaque jour pour commencer à bénéficier des propriétés de la curcumine.

Le curcuma est utilisé dans les médecines traditionnelles indiennes et asiatiques pour soulager

  • Les problèmes intestinaux.
  • Les douleurs articulaires.
  • les troubles liés à une faiblesse du foie

Parallèlement aux propriétés indéniables du curcuma, les études ont montré que l’obstacle le plus important à résoudre était son faible passage de la paroi intestinale. Lorsque l’on ingère plusieurs grammes de curcumine, on en retrouve moins d’un milligramme dans le sang, soit plus de 1 000 fois moins.

 Nous avons donc travaillé sur une formule et un process de fabrication exclusif qui assure une augmentation majeure de la biodisponibilité (l’absorption) de la curcumine.

 1/ Assimilation :

L’absorption de la curcumine est favorisée lorsqu’elle est dans un environnement lipidique (gras)., plus particulièrement en présence d'acide de type Oméga 3.  Au sein du complexe Curcuma LC, cet apport se fait grâce à la présence de  Lécithine riche en Phosphatidylcholine. Plus précisément, la phosphatidylcholine forme une émulsion de type mayonnaise. La curcumine est emprisonnée dans une microsphère et traverse plus rapidement la paroi intestinale pour arriver dans le sang. Elle est alors disponible pour agir efficacement.

Les phospholipides et la pipérine contenus dans le complexe Curcuma LC permettent d’augmenter l’assimilation de la curcumine de 30 à 60 fois selon les cas.

 

2/ Action anti oxydante :

 Le pouvoir antioxydant du curcuma a été utilisé, dans un premier temps, dans le cadre de la conservation alimentaire.

Une étude a montré que le curcuma se situait au 5ème rang des aliments aux propriétés anti-oxydantes.
La curcumine a un effet protecteur en luttant contre les radicaux libres impliqués notamment dans le développement de maladies cardiovasculaires, de pathologies lourdes et de phénomènes de vieillissement de l’organisme.

3/ Troubles gastro-intestinaux :

Le curcuma est traditionnellement utilisé pour soulager certains troubles gastro-intestinaux. Il a été testé avec succès pour apaiser les douleurs de personnes souffrant du Syndrome de l’Intestin Irritable (S.I.I.). Cette action est documentée par des centaines de publications internationales.
Il a aussi des effets protecteurs sur  la paroi de l’estomac et participe à la lutte contre la bactérie Hélicobacter pilori,  responsable de nombreux ulcères. 
Dans les pays du sud-est asiatique, il est reconnu pour sa capacité à s’opposer aux parasites et aux champignons.

4/ Curcuma et douleurs articulaires :

En Inde et en Chine, on utilise le curcuma depuis très longtemps pour sa capacité à soulager les inflammations. Il a le pouvoir d'apaiser les douleurs articulaires. Les études montrent qu’il inhibe la formation d'une molécule essentielle au démarrage du processus inflammatoire, et ce, sans générer les effets indésirables des molécules anti-inflammatoires de synthèse.