complément alimentaire ProBioForce 7
Compléments alimentaires - Composants pour Probioforce  7

Probioforce 7

Des ferments lactiques sélectionnés avec soin, des concentrations étudiées en fonction des  objectifs et l’association avec un support nutritif adapté afin de retrouver l’équilibre de la flore intestinale indispensable à la santé.

29,00

Clear selection

Composition

Préparation de ferments lactiques

  • Lactobacillus acidophilus,
  • Lactobacillus casei,
  • Lactobacillus rhamnosus,
  • Bifidobactérium breve
  • Farine de riz, silice.

Contient 7 milliards de C.F.U./g (7 milliards de colonies par gélule)

Conseils d’utilisation

  • 1 à 2 gélules de préférence le matin à jeun et/ou le soir au coucher

Conditionnement

  • Pilulier de 30 gélules d’origine végétale

PROBIOFORCE 7

Notre flore intestinale est constitué de 500 famille de bactéries, leur nombre est de 100 000 milliards soit plus que les cellules de notre corps. Elles participent activement au maintien de la santé et  toute rupture de l’équilibre de notre flore intestinale (écosystème)  peut avoir comme conséquence :

  • Diarrhées ou constipations,
  • Gaz et ballonnements, Inflammations : colite, spasmes,
  • Surcharge hépatique, Cholestérol, Candidose chronique, Parasites intestinaux.

Ces troubles s’ils sont négligés peuvent évoluer vers des problèmes plus sérieux :

  • Dérèglement du système immunitaire :  intolérances, allergies, pathologies auto-immunes.

Après 10 années de recherche, nous avons donc développé la gamme Probioforce.
Les souches (ferments lactiques) ont été sélectionnées avec soin, les concentrations étudiées en fonction des  objectifs. De plus, l’association des bactéries lactiques (ou ferments lactiques) avec le support nutritif utilisé durant la phase de multiplication des colonies garantit une action rapide.

Intérêt de Probioforce 7

La concentration de 7 milliards de bactéries par gélule va permettre une action sur l’axe digestif.
De très nombreuses études scientifiques ont démontré que la prise de bactéries lactiques permettait une amélioration de l’immunité au sens large ainsi qu'une diminution des troubles de la colopathie fonctionnelle : constipation/ diarrhées, spasmes, colites.

1/ Amélioration du transit

La présence d’une bonne flore intestinale influe sur le péristaltisme c'est-à-dire les mouvements de l’intestin qui font progresser le bol alimentaire tout au long du tube digestif. Les bactéries fournissent également certains des éléments nécessaires au renouvellement des cellules de la paroi intestinale.

2/ Meilleure transformation des aliments

Les bactéries produisent des enzymes capables de transformer les graisses et certaines protéines.
La transformation des graisses au niveau intestinal diminue la quantité arrivant au foie et donc la production de cholestérol. Certaines bactéries sont capables de synthétiser des vitamines comme la vitamine K indispensable à la coagulation. La composition de la flore dépend de notre mode de vie, de notre alimentation. Une alimentation déséquilibrée va engendrer une perturbation de la flore.

3/Protection contre l’infection

Les bonnes bactéries exercent un effet barrière en empêchant la colonisation et le développement des bactéries pathogènes (potentiellement dangereuses) apportées par l'alimentation. Elles limitent également la prolifération excessive de bactéries ou de champignons (Candida) normalement présents mais qui deviennent dangereux pour la santé quand leur nombre augmente de façon anormale.

4/ Action sur le système immunitaire

La paroi intestinal est une immense surface, l’équivalent d’un cours de tennis, constamment exposée aux éléments venant de l’extérieur : nourriture, bactéries, virus, polluants. C’est sans doute la raison pour laquelle elle abrite près de 70% des cellules du système immunitaire.
Le tube digestif du nouveau né est stérile. Dès la naissance il est colonisé par les bactéries présentes dans l’environnement immédiat donc par la flore vaginale de sa mère. Ce premier contact va participer au développement de son système immunitaire.
Il existe un véritable partenariat entre les bonnes bactéries et les acteurs du système immunitaire.

Un dialogue moléculaire permanent existe entre les bactéries résidentes, les cellules de la paroi intestinale et le Système Immunitaire Intestinal (S.I.I.). A leur contact les différents acteurs s’activent, c’est une sorte d’entrainement. Avec le temps le système immunitaire est capable d’identifier les paramètres « sans danger » ou « dangereux » et adapte sa réponse.

Toutes les pathologies inflammatoires de l’intestin : colites, syndrome de l’intestin irritable, colopathie fonctionnelle sont en relation avec un  déséquilibre de la flore. C’est le cas également dans la maladie de Crohn. L’inflammation de la paroi entraine une augmentation de la perméabilité. Les grosses molécules et les toxiques passent la barrière et déclenchent des réactions inappropriées du système immunitaire qui finit par s’épuiser.