Retrouver le confort digestif

Des problèmes digestifs chroniques, mauvais transit, douleurs, ballonnements, peuvent être à l’origine de troubles plus importants : problèmes cardiovasculaires, inflammations, douleurs articulaires, baisse de l’immunité.

En effet, intestins et foie sont les acteurs clés de notre santé. Tous deux ont la lourde tache de dégrader les aliments que nous absorbons, de filtrer les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, de participer à l’élaboration d’éléments vitaux, de transformer et éliminer les déchets et les molécules toxiques. Ils jouent également un rôle majeur dans le bon fonctionnement du système immunitaire.

Confort digestif et écosystème intestinal

La flore, la muqueuse (la paroi de l’intestin) et le système immunitaire intestinal sont les 3 composantes de l’écosystème intestinal.

1. La flore intestinale

Elle se compose d’environ 100 000 milliards de bactéries.

Tout au long du tube digestif se développent différents types de bactéries qui ont des fonctions spécifiques. Un déséquilibre de la flore se traduira donc par des symptômes différents suivant le type de bactérie concerné.

Les gaz et les ballonnements traduisent un déséquilibre des flores chargées de la dégradation des protéines (gaz odorants) ou des sucres (gaz sans odeur).

Les fonctions de la flore digestive sont multiples :

  • elle empêche les bactéries pathogènes de se fixer sur la muqueuse (effet barrière),
  • elle participe à l’éducation de notre système immunitaire,
  • elle synthétise des vitamines et des enzymes,
  • elle participe à la digestion en dégradant les aliments en molécules plus petites donc assimilables

2. La muqueuse (paroi) intestinale

Sa surface est égale à celle d’un terrain de tennis. Elle joue un rôle de filtre, laissant passer les éléments indispensables (vitamines, minéraux, acides aminés et acides gras) et stoppant les éléments potentiellement dangereux (toxiques, parasites, virus, bactéries, grosses molécules).

3. Le système immunitaire intestinal

C’est le plus important de l’organisme en nombre de cellules. Il joue lui aussi un rôle de guetteur. En effet il doit identifier les éléments inoffensifs et organiser la destruction de tous les éléments susceptibles d’être nocifs. Son dysfonctionnement est à l’origine des hypersensibilités alimentaires et d’un bon nombre de pathologies. Dans les cas graves le système immunitaire s’emballe et ne reconnait plus les cellules de nos propres tissus. Il déclenche un processus de destruction. On parle alors de maladie auto-immune.

Ces trois éléments sont intimement liés. En effet, un déséquilibre de la flore ne permettra pas de tapisser la muqueuse qui sera alors fragilisée. Une détérioration de la muqueuse va entrainer le passage d’éléments qui devraient être éliminés et une hyper-stimulation du système immunitaire qui, à long terme, s’épuise.

L’hyper perméabilité intestinale est à l’origine des allergies, intolérances, colites, syndrome de l’intestin irritable et d’autres pathologies dont on ne détermine pas toujours l’origine intestinale.

4. Le foie, un acteur essentiel

Lorsque l’écosystème intestinal n’assure plus correctement ses fonctions, le foie doit prendre le relais. Il joue lui aussi un rôle de filtre. Les molécules non dégradées dans l’intestin sont amenées par le sang jusqu’au foie qui doit les transformer en molécules utilisables par l’organisme ou bien pouvant être élimées dans les selles ou les urines. Cette surcharge de travail en tant que filtre ne permet plus au foie d’assurer correctement ses autres fonctions :

  • production de bile indispensable à la dégradation des graisses,
  • régulation du sucre sanguin d’où hypoglycémie et fringales,
  • synthèse de nouvelles molécules nécessaires au système immunitaire.

Épuisé par un surcroit de travail chronique le foie ne gère plus les toxines et déchets provenant de l’intestin qui repassent non traités dans le sang et finissent par encrasser nos cellules créant des inflammations.

5. Les enzymes

Les aliments crus et frais contiennent les enzymes nécessaires à leur dégradation. Malheureusement notre alimentation est constituée essentiellement de produits cuits. Il faut donc que les enzymes soient produites tout au long du tube digestif. Dès l’entrée en bouche la dégradation commence grâce aux enzymes présentes dans la salive, plus nous mastiquons plus la quantité d’enzymes est importante. Ensuite l’estomac va libérer des enzymes qui vont permettre de dégrader les protéines. Le suc produit par le pancréas contient également de nombreuses enzymes. Le travail de digestion va se prolonger tout au long de l’intestin grêle.

6. Le stress

Le stress est un grand perturbateur de la digestion. En situation de stress, notre organisme est programmé : toute notre énergie est mobilisé pour faire face et toutes les fonctions qui ne sont pas essentielles à la survie sont mises en attente. La digestion est donc ralentie et ne se fait pas correctement. C’est pourquoi en période de stress nous avons du mal à digérer, nous nous sentons ballonnés.

Comment retrouver le confort digestif ?

Les principales causes d’un déséquilibre de l’écosystème intestinal sont :Grilled steaks, French fries and vegetables (shallow DOF)

  • l’alimentation déséquilibrée trop riche, trop sucrée et pauvre en fibres et en produits frais,
  • la cuisson à haute température qui détruit les enzymes nécessaires à la dégradation des aliments,
  • les plats préparés issus de l’industrie agro-alimentaire contenant de nombreux composants chimiques qui perturbent le système immunitaire, irrite la muqueuse,
  • les antibiotiques qui détruisent l’équilibre de la flore intestinale,le stress qui ralentit le bon fonctionnement des organes de la digestion.

Lorsque la digestion est difficile, l’intestin devient sensible et douloureux.

Il faut privilégier :

  • fresh carrot and apple juice (isolated)une alimentation équilibrée, variée, riche en fibres, à base de produits frais si possible d’origine biologique,
  • penser à prendre des jus de légumes frais, riches en enzymes ils favorisent la digestion sans un apport de fibres qui peuvent irriter les intestins,
  • les aromates, basilic, estragon, coriandre etc facilitent la digestion,
  • boire au cours du repas en cas de constipation, en dehors des repas en cas de diarrhées,
  • les céréales demi-complètes et bio car les pesticides sont concentrés dans les enveloppes des grains,
  • les céréales sans gluten : riz, quinoa, sarrasin,
  • des repas à heure fixes, dans le calme.

Il faut diminuer ou supprimer :

  • les aliments à fibres dures (pain ou céréales complètes), la proportion de cellulose non dégradable provoque une irritation de la muqueuse,
  • les produits à base de gluten (blé, orge, seigle, avoine) souvent à l’origine d’intolérance,
  • les viandes rouges qui insuffisamment dégradées sont à l’origine de putrescence donc de gaz malodorants. Préférez les viandes blanches ou les poissons,
  • l’excès de sucres rapides, sucres raffinés, boissons gazeuses, alcool qui entraînent la production de gaz,
  • les produits issus du lait de vache qui irritent la muqueuse intestinale et sont responsables de nombreuses allergies ou problèmes ORL. Préférez les fromages de chèvre ou de brebis,
  • éviter, lorsque cela est possible, les repas pris trop rapidement dans le bruit ou devant la télévision, les sujets source de conflit durant le repas.

Mais lorsque le mal est fait, il est indispensable de rétablir l’équilibre de toutes les composantes du système digestif.

La gamme Biophenix répond parfaitement à votre exigence de qualité

Concentrés, extraits à l’eau et garantis sans aucun solvant, sans excipient ni conservateur, sans colorant, sans sucre ajouté ni maltodextrines, sans aucuns produits chimiques, les principes actifs des complexes biophenix sont parfaitement assimilables car reconnus par l’organisme comme des substances 100 % naturelles.

Nous vous proposons des nutriments 100 % naturels, issus de végétaux dont l’origine biologique est certifiée donc que vous pouvez consommer en toute confiance.

EQHEPAT

 

  • Équilibre Flore permet de rééquilibrer la flore intestinale grâce aux probiotiques et prébiotiques.
  • Équilibre Chlorophyllin  favorise la cicatrisation de la muqueuse et l’élimination des toxines.
  • Équilibre Hépatic permet de soutenir le foie afin d’aider au nettoyage des toxines et toxiques, favorise la production de bile.
  • Équilibre Enzymes facilite la digestion.
  • Équilibre Transit, utilisé de façon ponctuelle, apporte un soulagement dans les cas de constipation chronique.