Retrouver un sommeil réparateur

Tout le mode connaît l’importance du sommeil et son influence sur la qualité de notre vie active. Mais savons-nous à quel point il est primordial ? C’est le seul et unique moment pendant lequel l’organisme se répare, élimine les vieilles cellules, les vieux tissus et en fabrique de nouveaux. Le manque de sommeil conduit inévitablement à un vieillissement prématuré, accéléré et à de nombreux désordres de santé. Lisez ce qui suit, vous serez surpris par l’importance que le sommeil tient dans notre vie.

Le sommeil ne permet pas seulement de reprendre des forces, il est indispensable au bon équilibre de nombreuses fonctions. C’est une période de réparation et de régénération de l’organisme.

Or, selon une enquête récente, entre 30 et 45 ans, le temps de sommeil est inférieur à 6 -7h. Environ 20 à 30 % de la population se plaint de troubles du sommeil et 9 à 10 % d’insomnie sévère.

Ce qui explique pourquoi plus de 18% de la population consomme des anxiolytiques et/ou des somnifères.

Le manque de sommeil entraine une perte de vigilance durant la journée, faut-il rappeler qu’un décès sur 3 sur la route est lié à un endormissement au volant ! Mais les conséquences sont multiples sur notre santé en général. Lorsque le temps de sommeil est insuffisant, de nombreux troubles peuvent apparaitre et le lien n’est pas toujours établi.

Sommeil réparateur et santé

Sommeil et veille une horloge bien réglée

Sleeping Girl on the bedVeiller le jour et dormir la nuit, cette alternance est possible grâce à une horloge interne, sensible aux variations de lumière, gérée par notre cerveau. Ce dernier s’adapte également aux rythmes de notre environnement afin de synchroniser notre état avec l’activité extérieure.

Dès que la lumière baisse, notre rétine transmet l’information au cerveau. Une hormone, la mélatonine, est alors sécrétée en plus grande quantité. Elle favorise l’endormissement. Une lumière intense le soir perturbe ce mécanisme.

L’activité sert également à synchroniser les phases de sommeil et de veille. Quand arrive le soir notre rythme ralentit. On se « pause » devant la télévision ou avec un livre. Cette modification est enregistrée et notre organisme se prépare à l’endormissement.

Des images violentes, ou des jeux sur ordinateur, de même que des heures de coucher tardives, déclenchent une tension, un stress et nuisent à la mise en place des mécanismes naturels.

Lorsque l’état de veille se prolonge anormalement, le cerveau est programmé pour nous imposer un temps de sommeil. Un régulateur bloque l’activité cérébrale et déclenche le sommeil sans que nous puissions lutter. C’est ce phénomène qui est à l’origine de l’endormissement pendant la conduite.

Sommeil et gestion des émotions

Durant le sommeil, les émotions négatives enregistrées durant la journée sont retraitées. Les études montrent qu’après une nuit de sommeil, notre réaction face à des images perturbantes est moindre. Le sommeil influence notre comportement et nous permet de dédramatiser une situation vécue durant la journée. Les rêves permettent également d’exprimer et d’évacuer certaines émotions.

Sans sommeil, les zones du cerveau chargées de la gestion des émotions deviennent hyper réactives, ce qui explique qu’un manque de sommeil peut se traduire par une hypersensibilité, une agressivité. Nos réponses ne sont plus appropriées aux événements, notre comportement engendre une détérioration de nos relations sociales, familiales ou professionnelles.

Incompatibility in bedLe stress perturbe les rythmes du sommeil, mais le manque de sommeil favorise le stress, nous ne sommes plus capables d’évaluer correctement les situations auxquelles nous devons faire face dans la journée.

La dépression, comme le stress, s’accompagnent souvent de troubles du sommeil qui entrainent une baisse des capacités intellectuelles et physiques durant la journée. Le constat de l’incapacité à faire face aux obligations journalières, qu’elles soient familiales ou professionnelles, accentue le sentiment d’inutilité, la perte de confiance en soi. Il s’installe un véritable cercle vicieux.

Sommeil et équilibre hormonal

Certaines hormones sont libérées durant le sommeil : pendant l’enfance et l’adolescence, l’hormone de croissance assure un développement harmonieux.

La qualité du sommeil est influencée par le taux de certaines hormones. La mélatonine favorise le sommeil. Le cortisol, hormone du stress, maintient l’organisme en état de veille, donc toute activité stressante retarde l’endormissement.

Sommeil et obésité – Sommeil et diabète

Le sommeil régule la production des hormones de l’appétit. Une hormone donne l’information que nous sommes repus (impression de satiété), une autre stimule l’appétit. Les études ont montré qu’une augmentation du temps de sommeil améliore la sécrétion de l’hormone de la satiété.

Il est prouvé que le manque de sommeil perturbe la réponse des cellules à l’insuline qui permet la gestion du sucre sanguin. Le lien entre une diminution chronique du temps de sommeil, diabète et risque d’obésité est désormais clairement établi.

Sommeil et immunité

La qualité du sommeil influe également sur notre système immunitaire. Nous avons tous constaté que, face à une infection, nous ressentons le besoin de dormir plus longtemps. En fait, durant le sommeil notre organisme produit des substances qui favorisent la réponse immunitaire face aux virus et bactéries et qui sont aussi capables de détruire les cellules anormales.

Privés de sommeil suffisant durant une longue période, nous devenons plus sensibles aux infections et aux développements de cellules tumorales.

Sommeil et mémoire

Le sommeil favorise la mémorisation des informations collectées durant la journée. Durant les périodes de sommeil notre cerveau fait le tri entre toutes les informations reçues. Les données importantes sont transférées vers la zone de stockage appropriée.

Un manque de sommeil entraine des difficultés de concentration et des difficultés de compréhension. Le temps nécessaire pour appréhender et traiter une information est augmenté.

Comment favoriser un sommeil réparateur ?

Respecter son horloge biologique

frau will weiter schlafenLorsque les signes de fatigue se manifestent le soir, bâillements, yeux qui se ferment, il faut écouter son corps car c’est le moment le plus favorable pour l’endormissement. Le sommeil est divisé en cycles, si vous loupez ce cycle il faudra attendre le suivant.

Il faut essayer de se coucher à heure fixe, les mécanismes d’endormissement se mettront naturellement en place à l’approche de ce moment de la soirée.

Environnement favorable

Température et confort

La température de la chambre ne doit pas excéder 18 à 20° et être aérée. Les capteurs du sommeil enregistrent la baisse de température en soirée, information qui est traduite comme baisse de l’activité et mise au repos proche. Si la chambre est surchauffée, la température élevée va être associée à une période d’activité.

Un lit confortable favorise un meilleur sommeil.

Lumière

La mélatonine, hormone du sommeil, est libérée naturellement lorsque la luminosité diminue. Son taux augmente tout au long de la nuit et redescend dès les premières lueurs du jour.

Une lumière violente dans la pièce le soir, la luminosité des écrans de télévision ou d’ordinateur ou d’un radio réveil, fausse la perception enregistrée par notre cerveau donc retarde l’endormissement.

Bruit

Pendant le sommeil, nos oreilles perçoivent les bruits environnants, ils stimulent le centre de l’éveil. Même si nous n’en avons pas conscience, le bruit va engendrer une multitude de réveils nocturnes qui peuvent être responsables d’une impression de fatigue le matin.

Ondes

Il est préférable de bannir de la chambre tous les appareils émettant des ondes (télévision, téléphone portable, WI.FI). Les recherches sur ce sujet sont très contradictoires mais il semble que notre organisme soit récepteur de toutes formes d’ondes et qu’elles ne sont pas sans incidence sur la qualité de notre sommeil.

Réduire les activités stimulantes

Ordinateur, Jeux vidéo, télévision

Des activités qui demandent beaucoup de concentration ou qui génèrent des émotions violentes retardent l’endormissement.

La luminosité intense des écrans peut également retarder la production de mélatonine.

Activités physiques

mature couple riding bicycleUne activité physique, en cours de journée, permet d’évacuer les tensions nerveuses, on parle de fatigue saine. Une activité de plein air permet à la fois d’améliorer sa condition physique mais également de s’oxygéner donc de favoriser un meilleur fonctionnement de notre cerveau

Par contre, il faut éviter une activité physique intense avant l’heure du coucher car l’élévation du rythme cardiaque et de la température du corps donne des informations erronées au cerveau qui se maintient en phase d’éveil.

Éviter les excitants

  • Après 15 h, le thé, le café, les boissons à base de cola, retardent l’endormissement et augmentent les réveils nocturnes.

  • L’alcool et le tabac perturbent le cycle du sommeil qui devient plus léger, moins réparateur.

Plus de 18 % de la population consomme des anxiolytiques et/ou des somnifères qui agissent sur le cerveau de façon non spécifique. Ces produits ne rétablissent pas un équilibre mais bloquent certaines fonctions.

Compte tenu de l’impact du manque de sommeil sur la santé, il est indispensable de s’attaquer aux causes du problème. Il faut donc tenter de favoriser l’équilibre du système nerveux et une meilleure gestion du stress.

La gamme Biophenix répond parfaitement à votre exigence de qualité

Concentrés, extraits à l’eau et garantis sans aucun solvant, sans excipient ni conservateur, sans colorant, sans sucre ajouté ni maltodextrines, sans aucuns produits chimiques, les principes actifs des complexes biophenix sont parfaitement assimilables car reconnus par l’organisme comme des substances 100 % naturelles.

Nous vous proposons des nutriments 100 % naturels, issus de végétaux dont l’origine biologique est certifiée donc que vous pouvez consommer en toute confiance.

EQSEROT

  • Équilibre Magnésium 100% naturel et bio, permet de rééquilibrer l’ensemble du système nerveux, apaise les tensions et diminue les crampes nocturnes.
  • Équilibre Séro-T 100% naturel et bio favorise l’endormissement et un sommeil réparateur.
  • Équilibre Humeur 100% naturel et bio équilibre les troubles de l’humeur, favorise une meilleure appréciation du stress tout en redonnant de l’énergie.
  • Équilibre Flore 100% naturel et bio permet d’apaiser les troubles du sommeil liés à des problèmes digestifs.