Équilibre Mucilyse Biofilms

26,00

Une synergie innovante d’enzymes et d’huiles essentielles. Ce complexe favorise la protection et l’équilibre de la paroi intestinale.

Effacer
UGS : EQMUCILYSE-G Catégories : ,

Conseils d’utilisation

  • 2 gélules midi et soir avant les repas pendant 10 jours.
  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Présentation

  • Pilulier de 60 gélules à libération différée.

Composition

  • Cellulase 200 mg (enzyme),
  • N-acétyl cystéine 100 mg,
  • Huile essentielle de cabreuva 30 mg,
  • Berbérine 25 mg,
  • Extrait sec titré de berberis 25 mg,

Huiles Essentielles de :

  • Thym bornéol 10 mg,
  • Thym linalol 5mg,
  • Niaouli 5mg,
  • Gingembre 5mg,
  • Pin sylvestre 5mg,
  • Stéarate et silice QSP.

Garanti

Sans alcool

Sans aspartame

Sans gluten

Sans sel

Sans sucre

Végétarien

Sans colorant ni conservateur

Informations complémentaires

Présentation

Les bactéries et champignons sont à l’origine de bon nombre de maladies. Ils vivent en nous et sont contrôlés par notre système immunitaire qui inhibe, notamment, leur croissance afin de limiter leur nocivité.

Cependant, en cas de fatigue, d’affaiblissement du système immunitaire, leur développement est exponentiel et provoque de nombreuses pathologies : pathologies ORL (angines, bronchites, otites…) problèmes de peau, colites et déséquilibres gastro-intestinaux, génito-urinaires etc…

Fort heureusement, des traitements antibiotiques et/ou antifongiques existent et peuvent prendre momentanément le relais d’un système immunitaire affaibli. Hélas, ce n’est pas sans conséquence car au fil des décennies, les résistances aux antibiotiques sont de plus en plus fortes et plusieurs types de bactéries semblent désormais résister à la quasi-totalité des antibiotiques, y compris les plus puissants.

Le principal est leur regroupement sous la forme de biofilms.

Les études et recherches scientifiques ont largement démontré que bactéries et champignons ont la capacité de sécréter (de fabriquer) une sorte de gel ou de colle composée notamment de sucres. Ainsi, les bactéries fabriquent un dôme à l’intérieur duquel elles sont quasiment indestructibles. Elles s’organisent en BIOFILMS.

Les études scientifiques affirment désormais que les maladies inflammatoires chroniques sont liées directement au développement des biofilms.

Parmi elles, on retrouve, sous forme chronique, les bronchites, angines, otites rhinopharyngites, toutes les maladies inflammatoires et chroniques de l’intestin, l’acné, le psoriasis, la plaque dentaire, les caries, les parodontites, toutes les affections urogénitales chroniques : cystites, vaginites, vulvo-vaginites, candidoses vaginales etc… (COSTERTON, STEWART et GREENBERG, 1999).

Impact du biofilm sur l’immunité

Ce dôme est un corps étranger que notre système immunitaire va reconnaître comme tel et essayer de détruire. Cependant, toute la force et les différents acteurs de notre système immunitaire mis en œuvre pour détruire ces intrus sont totalement inefficaces et n’ont aucun effet sur les bactéries et champignons protégés par leur dôme.

Certaines substances fabriquées par notre système immunitaire (notamment des enzymes phagocytaires) vont endommager des tissus sains autour du biofilm, entraîner une inflammation chronique et une destruction des tissus.

Biofilms et résistance aux antibiotiques et antifongiques

Les études menées par les équipes du professeur Ceri en 1999, puis confirmées par les équipes du Pf Shandra en 2001 puis du Pf Lewis en 2005 démontrent clairement qu’il faut des doses d’antibiotiques et d’antifongiques 10 à 1000 fois supérieures aux doses habituellement préconisées pour espérer détruire les bactéries et champignons organisés sous forme de biofilms.

Devant cette toute puissance des bactéries et champignons que faire ?

Les chercheurs ont étudié des centaines de substances chimiques et naturelles dans le but de fragiliser ce dôme impénétrable, afin de pouvoir contrôler, voir éradiquer les bactéries et champignons. Plusieurs d’entre elles ont donné de bons résultats. Il s’agit notamment de certaines enzymes : cellulase et bêta glucosidase. Elles rendent instable le dôme et permettent alors à d’autres substances, objectivées pour leurs propriétés antibactériennes et antifongiques, de pénétrer ce dôme et d’agir pour s’opposer aux bactéries et champignons afin d’en limiter le développement. Il s’agit notamment de certaines huiles essentielles spécifiquement étudiées.

C’est dans cet esprit que nous avons conçu le Pack BIOFILMS composé de deux produits : Biophénix Mucilyse et Biophénix Restore.

Équilibre Mucilyse Biofilms contient des enzymes qui vont faciliter la pénétration des huiles essentielles dont le rôle principal sera de moduler le développement des bactéries et champignons.