Compléments alimentaires d'exception

 

Retrouvez votre énergie et vitalité

Aujourd’hui 1/5 de la population a plus de 60 ans et en 2050 ce sera plus de 33 %. L’espérance de vie a progressé de façon impressionnante grâce à l’amélioration des conditions de vie (hygiène, habitation, amélioration de la pénibilité au travail), aux progrès des services de santé. Si nous devons vivre jusqu’ 85 ans et même au-delà, il est essentiel de se maintenir en forme afin de conserver le plus longtemps possible son autonomie.

Découvrez avec nous les facteurs qui influent sur le vieillissement et comment un respect de certaines règles simples  associé à des produits naturels  peut nous aider à retrouver et conserver énergie et vitalité.

Ce qui change avec l’âge

Le vieillissement s’amorce autour de la trentaine mais c’est à partir de 50-60 ans que nous commençons, en général, à ressentir son impact : les rides se creusent, le corps change. Ces signes extérieurs sont le reflet de changements internes.

1. Les os

L’os est un tissu en perpétuel renouvellement. De notre capital osseux  de départ dépend l’état de notre squelette à  la cinquantaine. Mais la perte de masse osseuse, du fait des changements hormonaux est plus probable chez la femme à partir de la ménopause. Chez l’homme elle survient beaucoup plus tard, après 70 ans.

La colonne vertébrale qui constitue la charpente du corps s’affaiblit, les vertèbres s’aplatissent légèrement, les articulations s’usent et peuvent devenir douloureuses. L’ostéoporose est une diminution de la densité de l’os qui augmentent les risques de fracture. Mais l’os continue de se renouveler. L’apport en minéraux assimilables (Calcium, phosphore, magnésium), en vitamines ( vitamine D2 et C), en protéines qui formeront la trame sur laquelle les minéraux se déposent permet de maintenir son capital osseux au meilleur niveau possible.

2. Les muscles

Un processus naturel fait que la masse musculaire diminue de 15 à 20 % au niveau des bras et des jambes entre 50 et 80 %.

Par ailleurs la masse graisseuse augmente surtout au niveau du ventre. Il s’agit de phénomènes  liés au vieillissement qu’il est important de ralentir car l’affaiblissement des muscles et la prise de poids signifient diminution de l’activité physique et à plus long terme réduction de la mobilité, risque de chutes.

3. Le processus digestif

Avec l’âge, les organes digestifs deviennent moins performants. Les intestins sont plus paresseux surtout si l’activité physique est réduite. L’assimilation des nutriments indispensables comme la vitamine D2 se fait moins bien. Le foie, organe clé de notre santé est souvent fatigué par des années de bons et loyaux services.

4. Le sommeil

Le sommeil est une période de nettoyage et de régénération. On constate qu’avec l’âge la qualité du sommeil est moindre. Pourtant le corps , plus que jamais, besoin de temps de repos puisque les organes de nettoyage (foie, intestines et reins) sont moins performants. Si la durée du sommeil est plus courte, le sommeil doit être  « réparateur ».

5. Les besoins

Lorsque l’on arrête son activité professionnelle cela ne signifie pas arrêt de toute activité. Pour beaucoup de séniors au contraire c’est le début d’une nouvelle vie. Certains commencent de nouvelles activités physiques, d’autres choisissent les voyages.

Les besoins énergétiques ne diminuent pas forcément avec l’âge.

La quantité de nourriture est réduite afin de ne pas surcharger l’organisme mais l’alimentation doit apporter tous les éléments indispensables : protéines, glucides, graisses non saturées.

Avec l’âge et surtout si on est seul(e), on se contente de grignoter un plat tout préparé ou un morceau de fromage devant la télévision. Pourquoi cuisiner si on ne peut pas partager son plaisir. Ces mauvaises habitudes alimentaires vont entrainer des carences, accentuer la perte musculaire et la perte de masse osseuse. L’absence de fruits et légumes frais se traduit par un état de fatigue lié au manque de vitamines et minéraux.

Pour les femmes, qui au moment de la ménopause prennent du poids, les régimes restrictifs sont un véritable danger. Ils accélèrent les processus de vieillissement.

Quelques règles simples pour ralentir le vieillissement

Aristote disait « le mouvement c’est la vie ». Pour contrer les effets du vieillissement nous devons non seulement bouger mais assurer à toutes nos cellules les éléments qui leur permettrons d’accomplir leurs fonctions, de rester en mouvement.

Conserver vitalité et énergie, cela commence dans son assiette.

Alimentation

Les protéines

Les protéines sont indispensables à la formation des muscles mais également au bon fonctionnement du système immunitaire.

Les anticorps et les différentes molécules qui permettent aux différents acteurs de communiquer entre eux sont des protéines.

Grilled salmon and vegetablesLe foie dégradent les protéines issues de l’alimentation afin de rendre les différents composants à nouveau disponibles pour de nouvelles fonctions.

Une carence en protéines augmente le fonte des muscles et fragilise le système immunitaire mais attention un excès de protéines animales entrainent une acidification avec pour conséquence possible la déminéralisation.

Il faut privilégier les viandes blanches, le poisson, les légumineuses.

Calcium et vitamine D2

Les besoins en calcium assimilable sont augmentés car l’absorption au niveau de l’intestin se fait moins bien.

Le calcium a besoin de la vitamine D2 pour être assimilé. La vitamine D2 est fabriquée sous l’action du soleil. La capacité de synthétiser la vitamine D2 ainsi que l’exposition au soleil diminuent avec l’âge. Contrairement aux idées reçues les laitages ne sont pas le meilleur apport en calcium et la vitamine D de synthèse que l’on trouve dans les produits « enrichis » aura peu d’effet.

Le calcium est présent dans les légumes verts  (le chou, brocolis, asperges, épinards, cresson) ; les céréales (avoine), les oléagineux (amandes, noix, noisettes), les légumineuses (haricots, pois chiche) ; les fruits secs (figues, dattes, raisins, abricots) et aussi les oranges, le persil, les graines de sésame. Ce calcium est parfaitement assimilable par le corps humain.

La vitamine D2  active certaines cellules du système immunitaire. C’est sans doute la raison pour laquelle les épidémies se développent en hiver lorsque notre taux de vitamine D2 est au plus bas. A partir de 50 ans il est difficile de combler les besoins en vitamine D2 uniquement par l’alimentation. Durant la période hivernale il est intéressant d’avoir recours au compléments alimentaires.

Les fibres

Pour stimuler l’intestin et faciliter le transit il faut un apport en fibres journalier. Les légumes, les fruits et les céréales sont de bonnes sources de fibres. Lorsque l’intestin est sensible il faut privilégier les céréales demi complètes moins irritantes. Les pesticides se concentrent dans l’enveloppe du grain donc si l’on consomme des céréales complètes il est impératif d’acheter des produits biologiques. Les fibres sont également indispensables au bon développement de la flore intestinale.

Les traitements médicamenteux détruisent l’équilibre de la flore il faut avoir recours aux probiotiques et prébiotiques pour favoriser le développement d’une flore équilibrée et maintenir l’intégrité de la paroi intestinale.

 Les acides gras

Les acides gras de type Oméga 6 présents dans les viandes vont permettre la formation de molécules pro-inflammatoires. L’inflammation est au départ un phénomène de défense contre une agression (traumatisme, infection). Malheureusement si le problème devient chronique il y a un excès de radicaux libres et destruction de cellules saines.

Les acides gras de type Oméga 3,transformés en EPA ont des propriétés anti inflammatoires. Les omégas 3 sont présents dans l’huile de noix ou de colza et les poissons des mers froides. Malheureusement la pollution des mers et les techniques d’élevage exigent une grande prudence sur l’origine des produits.

L’étape ultime de la transformation des Oméga 3 est le D.HA.  Cet acide gras est un composant majeur de la rétine et des membranes des cellules du cerveau. Un apport en DHA retarde l’apparition des problèmes de dégénérescence maculaire (perte de la vision centrale). Il favorise la concentration et le maintien des facultés intellectuelles.

Les vitamines

Indispensables à de nombreux processus de transformation, elles sont pour la plupart fragiles, détruites par la chaleur ou l’exposition prolongée à l’air ou la lumière. Les agrumes et les fruits rouges sont les meilleures sources de vitamine C.

La vitamine C est un excellent anti-oxydant et permet de lutter contre le vieillissement. Elle stimule également le système immunitaire.

La boisson

L’eau est le principal constituant du corps humain.

La quantité moyenne d’eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes. Après le sang les organes les plus riches en eau sont le cœur et le cerveau 76 %.

ph-carottes-+-pommes-300x200 Énergie et vitalitéPour que notre cerveau fonctionne à plein régime il faut donc l’approvisionner en eau tout au long de la journée. Les boissons (eau, jus de fruits frais, thé, tisanes) doivent couvrir 60 % de nos besoins en liquide soit 1,5 l, le reste est apporté par l’alimentation (légumes, fruits frais).

 

Activité physique

L’activité physique permet d’éviter le surpoids, facilite la digestion et l’élimination des déchets.

Pour maintenir son capital osseux, quelque soit l’âge  il faut pratiquer une activité physique. La sang apporte à l’os les nutriments dont il a besoin, la circulation sera activée donc les os mieux irrigués. Des activités comme la marche, la natation, le qi gong sont particulièrement recommandées.

Vie sociale

Il faut absolument éviter l’isolement.

La retraite peut parfois s’accompagner d’un état dépressif. Le changement brutal de rythme de vie, les contacts humains qui deviennent plus rares et qu’il faut provoquer et pour les plus âgées le placement en institution se traduisent par une perte de motivation et la dépression. Il faut sortir, rencontrer des personnes ayant les mêmes centre d’intérêt, prendre soin de nous.

Alimentation équilibrée, activité physique adaptée et vie sociale permettent de réduire les risques de maladies liées à l’âge : hypertension, diabète, surpoids, arthrose.

Nous ne pouvons pas stopper les effets du vieillissement mais les contrer au maximum afin de conserver énergie et vitalité le plus longtemps possible. Des compléments alimentaires de qualité favorisent également une meilleure santé globale.

 La gamme Biophenix répond parfaitement à votre attente

Concentrés, extraits à l’eau et garantis sans aucun solvant, sans excipient ni conservateur, sans colorant, sans sucre ajouté ni maltodextrines, sans aucuns produits chimiques, les principes actifs des complexes biophenix sont parfaitement assimilables car reconnus par l’organisme comme des substances 100 % naturelles.

Nous vous proposons des nutriments 100 % naturels, issus de végétaux dont l’origine biologique est certifiée donc que vous pouvez consommer en toute confiance.

EQVIT-C Énergie et vitalité

Besoins nutritionnels de la femme enceinte

La grossesse est une période particulièrement importante pour une femme. C’est aussi la période où mille questions se bousculent : vais-je avoir des nausées et souffrir de constipation comme ma mère ? Comment ne pas prendre trop de poids, comment ensuite le perdre ? Que dois-je manger pour que mon bébé en formation ne manque de rien et puisse se développer harmonieusement ? Comment protéger mon futur bébé de tous les produits chimiques qui inondent la plupart des produits alimentaires (colorants, faux sucres, excipients, conservateurs…) ? Comment vais-je vivre ma grossesse, vais-je être fatiguée, avoir des baisses de moral ?

Comme souvent dans la vie de tous les jours, les réponses sont assez simples et il faut faire appel à son bon sens. Pour ne pas polluer le bébé : manger des produits frais et bio. Pour faire face à la demande sans cesse croissante du bébé en vitamines, minéraux, acides aminés, acides gras essentiels : choisir des compléments alimentaires à base de végétaux bio et 100% naturels ne contenant aux additifs.

Les besoins de la femme enceinte sont spécifiques car ils doivent apporter tous les éléments essentiels au développement harmonieux du petit être en construction. La maman doit satisfaire non seulement ses besoins propres mais également ceux du fœtus qui évoluent tout au long de la grossesse.

Pregnant woman eating saladLes besoins en calories sont sensiblement les mêmes, il n’est donc pas nécessaire de manger plus mais il faut manger mieux.

Une alimentation saine et équilibrée est indispensable mais elle ne peut répondre totalement aux besoins en vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés et acides gras essentiels. En effet, la culture industrielle a amené un appauvrissement des sols, donc un appauvrissement des végétaux en nutriments divers.

 

Grossesse : les besoins spécifiques

1. Les minéraux

  • Fer

Different types of lentils in a wooden bowlLes principales sources de fer dans l’alimentation sont les lentilles, les graines de tournesol, les épinards, le persil, le boudin noir, le foie, les germes de blé. Mais certains de ces aliments sont trop riches et ne peuvent être consommés au quotidien. Et il faut aussi prendre en compte la quantité nécessaire pour arriver aux doses recommandées ce qui est souvent impossible à réaliser.

Dès le 2ème trimestre, l’enfant commence à faire ses réserves en fer qui est une des composantes des globules rouges. Il va donc pomper dans les réserves de sa maman. Il faut penser à augmenter les apports pour éviter anémie et fatigue.

  • Magnésium

Il fait partie des minéraux indispensables au fonctionnement de toutes les cellules, qu’il s’agisse des muscles, du système immunitaire (défense contre les microbes), de l’équilibre nerveux etc. Il est donc fondamental pour le bon déroulement de la grossesse.

Certains aliments sont de bonne source de Magnésium : le chocolat avec modération, les bananes, les coquillages (à éviter pendant la grossesse à cause des risques d’infections).

Une carence en magnésium augmente les risques de contractions prématurées de l’utérus et d’hémorragies lors de l’accouchement.

Enfin, les études ont montré qu’une supplémentation en Magnésium avait des effets positifs sur le bébé et notamment sur son développement cérébral. Les mamans donnent naissance à des bébés plus calmes.

  • Calcium

Dès le 3ème mois, l’enfant se construit en utilisant le capital minéral de sa maman. Pour répondre à cette demande accrue, l’absorption intestinale augmente mais il faut que les apports soient suffisants.

Nous ne le redirons jamais assez, les produits laitiers de vache, particulièrement quand ils sont issus de transformations industrielles multiples, ne sont pas la meilleure source de calcium.

Composition with nuts isolated on white

Le calcium est présent dans les légumes verts  (le chou, brocolis, asperges, épinards, cresson) ; les céréales (avoine), les oléagineux (amandes, noix, noisettes), les légumineuses (haricots, pois chiche) ; les fruits secs (figues, dattes, raisins, abricots) et aussi les oranges, le persil, les graines de sésame. Ce calcium est parfaitement assimilable par le corps humain.

2. Les vitamines

  • Vitamine D

Elle est indispensable à la fixation du calcium, les besoins sont augmentés durant la grossesse.

  • Vitamines du groupe B

Les besoins en vitamine B9 augmentent de 30% durant la grossesse. Cette vitamine de même que la vitamine B12 est indispensable au bon développement du système nerveux, de la croissance du cerveau de l’enfant. Elle est importante surtout en début de grossesse. La vitamine B9 est présente dans les végétaux verts à feuilles (épinards, choux de Bruxelles, brocolis).

Une carence peut se traduire par un retard de croissance.

  • La vitamine C

Elle renforce la qualité du placenta.

 3. Les Acides Gras Essentiels

Les Oméga 3 D.H.A. sont les constituants essentiels à la construction du système nerveux du fœtus. Les réserves maternelles s’épuisent au fur et à mesure que le bébé se développe.

Pour un développement optimal du fœtus, il faut donc trouver une source d’Oméga 3 de qualité.

Les huiles végétales biologiques sont des sources Oméga 3 et 6. Mais dans le cas de la femme enceinte, il faut éviter toute surcharge du foie qui doit déjà retraiter le flux d’hormones libérées au cours de la grossesse.

Les problèmes liés à la grossesse

1. Grossesse et troubles digestifs

  • Nausées

Il faut essayer de fractionner les repas, boire en dehors des repas et éviter les plats qui dégagent de fortes odeurs difficiles à supporter. Bien entendu, pas de fritures, ni de plats trop gras.

Le foie est sans doute débordé par les changements hormonaux importants. Il faut donc penser à le soutenir.

  • Constipation

Mélange de céréales : blé,riz rouge,quinoa,riz sauvageDe nombreux facteurs interviennent. Quelquefois, la baisse d’activité physique peut être la cause de cette constipation, de même que la position du bébé en fin de grossesse.

Il faut alors privilégier les aliments riches en fibres.

Les céréales sans gluten comme le quinoa, la semoule de maïs permettent de limiter les phénomènes d’intolérances.

  • Déséquilibre de la flore

Le tube digestif du fœtus est stérile. C’est au cours de l’accouchement qu’il va rentrer en contact avec les bactéries constituant la flore intestinale et vaginale de la maman. Si la flore de la maman est déséquilibrée, alors la flore du nourrisson présentera les mêmes déséquilibres. Ce déséquilibre peut entraîner des problèmes de digestion et une faiblesse de son système immunitaire.

La femme enceinte doit donc scrupuleusement veiller à l’équilibre de sa flore intestinale. C’est le patrimoine le plus précieux qu’elle transmet à son enfant.

2. Grossesse : l’impact des carences sur peau, ongles et cheveux

Très souvent, en fin de grossesse la femme observe un perte d’éclat ou une diminution du volume des cheveux. Ses ongles deviennent cassants, fragiles. Ceci est lié aux carences en minéraux et oligo-éléments qui ont été puisés par le fœtus, au détriment de la maman.

Une alimentation riche en oméga 3 et 6 permet de nourrir les tissus, associée à une bonne hydratation, mais il faut également un apport en acides aminés, en minéraux et oligoéléments pour compenser les carences.

Les préoccupations de la femme enceinte sont donc tout d’abord de satisfaire les besoins nutritionnels liés à la croissance du bébé, mais également de gérer les troubles rencontrés par beaucoup de femmes : constipation, mauvais sommeil, anxiété, problèmes circulatoires.

Le critère impératif dans le choix des compléments alimentaires doit être la garantie de produits 100% naturels sans additifs, sans polluants chimiques, sans risque pour le fœtus.

La gamme biophenix répond aux besoins et aux exigences de qualité qu’implique la grossesse.

Concentrés, extraits à l’eau et garantis sans aucun solvant, sans excipient ni conservateur, sans colorant, sans sucre ajouté ni maltodextrines, sans aucuns produits chimiques, les principes actifs des complexes biophenix sont parfaitement assimilables car reconnus par l’organisme comme des substances 100 % naturelles.

Nous vous proposons des nutriments 100 % naturels, issus de végétaux dont l’origine biologique est certifiée donc que vous pouvez consommer en toute confiance. Ils permettent de répondre aux besoins particuliers de cette période.

 EQFER

1. Les besoins spécifiques :

  • Équilibre Calcium apporte 900 mg de Calcium végétal totalement assimilable
  • Équilibre Fer, issus du Tournesol, apporte une quantité de Fer élément végétal 100% naturel et bio permettant d’équilibrer les besoins de la maman et de l’enfant. Les graines de tournesol sont une des sources les plus importantes de fer végétal et elles apportent également les vitamines du groupe B, dont la B9, très importante chez la femme enceinte.
  • Équilibre Vitamine D2 ou D2 + D3 apporte une quantité journalière de Vitamine D végétale parfaitement assimilable, sous forme de micro émulsion.
  • Équilibre Oméga 3-DHA assure un apport en acides gras directement utilisables par l’organisme et ne présente aucun des inconvénients liés aux acides gras de poisson (mauvaise odeur, goût fort, concentration en pesticides et métaux lourds).
  • Équilibre Magnésium permet d’équilibrer les apports en magnésium de la femme enceinte sans provoquer de troubles intestinaux.

2. les problèmes liés à la grossesse :

  • Équilibre Hépatic : équilibre les fonctions digestives et permet un meilleur traitement du surplus d’hormones libérées par l’organisme.
  • Équilibre Transit contient des plantes soigneusement sélectionnées qui apportent une solution douce et efficace aux problèmes de transit.
  • Équilibre Flore permet de rééquilibrer l’ensemble de la flore afin de permettre la transmission au futur bébé d’une flore naturellement saine et équilibrée.
  • Équilibre Phanères permet de compenser les carences en nutriments indispensables à la bonne santé des ongles des cheveux
  • dermactiv-DermActiv A+B bio  contient notamment : Oméga 3 et 6, Vit E, Vit C et acides aminés qui vont permettre de renforcer la souplesse et l’élasticité de la peau, diminuant ainsi le risque de vergetures.

 

Tout savoir sur l’alimentation des enfants

Nos enfants mangent mal, ils grossissent trop et très vite. Dans quelques années, près d’un quart de la population sera obèse si personne n’intervient !

Le pourcentage d’obésité chez les 10 ans en 2000 était de 11 %, soit pratiquement le double qu’en 1985. Le dernier chiffre de l’INSERM annonce 16% d’obésité chez l’enfant et doit nous faire réagir au plus vite pour freiner ce train en marche.

En 5 ans, nous avons plus grossi qu’entre 1985 et 2000! N’oublions pas que 2/3 des enfants obèses risquent de le rester à l’âge adulte alors que 1 enfant sur 2, pris en charge le plus tôt possible, retrouve une courbe de poids satisfaisante.

L’alimentation est-elle le seul facteur expliquant ce phénomène ?

La réponse est non !

Quels sont les facteurs pouvant expliquer cette évolution ?

Voici les conclusions de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé.

 1. Modifications du mode de vie

Alimentation déséquilibrée et surpoids

L’alimentation des enfants est beaucoup plus riche, trop de graisses (biscuits, charcuterie, plat cuisinés), trop de sucre (sodas, confiseries) et souvent très supérieure aux besoins. Il y a un déséquilibre entre les quantités ingérées et celles qui sont brulées pour fournir de l’énergie. Le surplus est stocké. Il est nécessaire d’adapter la quantité de nourriture à l’activité de l’enfant.

Comportement alimentaire et surpoids

Équilibre alimentaire de l’enfantTrès souvent, les enfants qui se sont couchés tard ont du mal à se lever et le petit-déjeuner est absent ou bâclé. Les repas de cantine scolaire tendent à s’améliorer afin de proposer des repas équilibrés mais les crudités et les légumes n’ont pas beaucoup de succès. Conséquence : en rentrant de l’école les enfants calment leur faim avec un goûter copieux qui se compose de viennoiserie, de biscuits, de chocolat et de soda. Le repas du soir devient le repas principal. A cela il faut ajouter le grignotage devant la télévision.

Sédentarité et surpoids

Les enfants passent de plus en plus d’heures devant la télévision ou la console de jeux. La vie en ville, le plus souvent en appartement, ne permet pas de se dépenser.

Les trajets pour se rendre à l’école se font en voiture et la pratique d’un sport demande une certaine disponibilité des parents qui, tous les mercredis, doivent « faire le taxi » et jongler avec les activités de leur chers bambins.

Manque de sommeil et surpoids

Sommeil de l'enfantDe récentes études montrent que, chez l’enfant comme chez l’adulte, le manque de sommeil influe sur la gestion du sucre et perturbe les processus qui équilibrent les impressions de faim et de satiété. Un sommeil insuffisant, perturbé peut être à l’origine de troubles du comportement alimentaire comme une attirance excessive vers le sucre ou l’impression de n’être jamais rassasié.

Un enfant qui ne dort pas suffisamment sera plus enclin au grignotage.

2. Facteurs génétiques et psychologiques

Les facteurs génétiques :

Il existe effectivement une prédisposition au surpoids dans certaines familles mais ce sont également les traditions culinaires familiales qui sont responsables de la prise de poids.

Les facteurs psychologiques :

Chez l’enfant, un changement dans l’environnement familial, divorce, famille recomposée, entrée à l’école, déménagement, perte d’emploi des parents, crée un sentiment d’insécurité. L’enfant compense par la nourriture avec souvent une attirance particulière pour le sucré.

3. Complications possibles du surpoids chez l’enfant

Complications physiques :

  • cholestérol élevé,
  • diabète,
  • problèmes articulaires,
  • maux de dos,
  • possibilité de puberté précoce

Problèmes psychologiques :

  • moqueries à l’école, à la piscine,
  • discrimination sociale,
  • problèmes de scolarité
  • perte de confiance, de l’estime de soi…

Que faire ?

1. Durant les premières années de la vie

Il faut surveiller l’évolution du poids par rapport à la taille. Le carnet de santé est une aide appréciable. Si la courbe de l’enfant s’éloigne trop de la courbe de référence, que ce soit en excès ou en insuffisance, il est important de réagir rapidement.

 2. Lorsque l’enfant est scolarisé

Il est important de mettre en place de nouvelles habitudes alimentaires, qui d’ailleurs peuvent être bénéfiques à toute la famille.

Des horaires réguliers

Si possible, il faut instaurer des heures de repas régulières. Notre organisme a sa propre horloge, donc à l’heure du repas les organes chargés de la digestion seront prêts à travailler.

Des produits de saisons

Equilibre alimentaire et produits de saisonLes repas doivent comporter des produits frais, légumes et fruits de saisons qui sont source de vitamines et minéraux. L’été des salades composées à base de pâtes ou de riz mais dans laquelle sont ajoutés tomate, maïs, haricots verts sont une façon de faire accepter les légumes. Une salade de fruits frais passera mieux qu’un fruit, une compote ou un pomme au four auront également plus de succès.

 

Une activité physique régulière

Il est important de trouver une activité sportive qui plaise à l’enfant, peu importe s’il choisit le hip hop, l’essentiel est qu’il bouge, qu’il apprenne à canaliser son énergie.

Ainsi, sans régime, sans frustration, mais simplement en mangeant de tout, à heure régulière et en bougeant un peu plus, l’enfant retrouve son équilibre.

Lorsqu’il est difficile de satisfaire tous les besoins par l’alimentation il faut avoir recours à une supplémentation qui doit répondre aux besoins spécifiques de l’enfant.

Il faut donc être très vigilant sur la composition des compléments alimentaires et veiller à la qualité des produits proposés.

Dans la plupart des complexes destinés aux enfants, le sucre est un des composants majeurs auquel s’ajoutent les colorants et excipients divers afin d’obtenir un goût et une couleur agréables.

La gamme Biophénix est particulièrement adaptée aux enfants

Concentrés, extraits à l’eau et garantis sans aucun solvant, sans excipient ni conservateur, sans colorant, sans sucre ajouté ni maltodextrines, sans aucuns produits chimiques, les principes actifs des complexes Biophénix sont parfaitement assimilables car reconnus par l’organisme comme des substances 100 % naturelles. Nous vous proposons des nutriments 100 % naturels, issus de végétaux dont l’origine biologique est certifiée donc que vous pouvez donner à vos enfants en toute confiance.

EQFLORE

 

  •  Équilibre Flore L’équilibre des différentes flores digestives est une clé fondamentale de la santé.
  • Équilibre Oméga 3- DHA Ce produit apporte les oméga 3 de qualité, favorise un sommeil paisible, aide à apaiser les angoisses. On peut percer une capsule et la mélanger aux aliments. Sans goût particulier, il est très bien toléré par les enfants.
  • Équilibre Calcium, un calcium 100 % végétal, bio, naturel et assimilable, il favorise le développement harmonieux de l’enfant.
  • Équilibre Vitamine D2 + D3 100% végétale et naturelle, favorise une bonne assimilation du calcium.
certification
Certification Biologique

Des contrôles qualité systématiques pour une qualité sans faille.

livraison offertte
Livraison offerte

Colissimo : Livraison offerte sur toute la France métropolitaine à partir de 60€.

paiement
Paiement 100% sécurisé

Paiement sécurisé par carte bancaire en direct avec notre banque

livraison
Livraison en 48h

Une équipe dédiée pour garantir une livraison rapide

0
Mon panier
Votre panier est vide.