OFFRE LIMITÉE : ajoutez 2 Équilibre Immunité à votre panier, 1 seul sera facturé (cliquez ici pour en savoir plus)

Tout savoir sur l’alimentation de votre enfant

Tout savoir sur l’alimentation de votre enfant

Nos enfants mangent mal, ils grossissent trop et très vite. Dans quelques années, près d'un quart de la population sera obèse si personne n'intervient ! Le pourcentage d'obésité chez les 10 ans en 2000 était de 11%, soit pratiquement le double qu'en 1985. Le dernier chiffre de l'INSERM annonce 16% d'obésité chez l'enfant et doit nous faire réagir au plus vite pour freiner ce train en marche. En 5 ans, nous avons plus grossi qu'entre 1985 et 2000 ! N'oublions pas que 2/3 des enfants obèses risquent de le rester à l'âge adulte alors que 1 enfant sur 2, pris en charge le plus tôt possible, retrouve une courbe de poids satisfaisante. L'alimentation de l’enfant est-elle le seul facteur expliquant ce phénomène ? La réponse est non !

Quels sont les facteurs pouvant expliquer cette évolution ?

Voici les conclusions de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé.

1. Modifications du mode de vie

Alimentation déséquilibrée et surpoids

L'alimentation des enfants est de plus en plus déséquilibrée. Elle est beaucoup plus riche, trop de graisses (biscuits, charcuterie, plat cuisinés), trop de sucre (sodas, confiseries) et souvent très supérieure aux besoins. Il y a un déséquilibre entre les quantités ingérées et celles qui sont brûlées pour fournir de l'énergie. Le surplus est stocké. Il est nécessaire d'adapter la quantité de nourriture à l'activité de l'enfant.

Comportement alimentaire et surpoids

Le comportement alimentaire des enfants est souvent désordonné. Très souvent, les enfants qui se sont couchés tard ont du mal à se lever et le petit-déjeuner est absent ou bâclé. Les repas de cantine scolaire tendent à s'améliorer afin de proposer des repas équilibrés mais les crudités et les légumes n'ont pas beaucoup de succès. Conséquence : en rentrant de l'école les enfants calment leur faim avec un goûter copieux qui se compose de viennoiserie, de biscuits, de chocolat et de soda. Le repas du soir devient le repas principal. À cela il faut ajouter le grignotage devant la télévision.

Sédentarité et surpoids

Les enfants passent de plus en plus d'heures devant la télévision ou la console de jeux. La vie en ville, le plus souvent en appartement, ne permet pas de se dépenser. Les trajets pour se rendre à l'école se font en voiture et la pratique d'un sport demande une certaine disponibilité des parents qui, tous les mercredis, doivent « faire le taxi » et jongler avec les activités de leurs chers bambins.

Manque de sommeil et surpoids

Plusieurs études ont démontré que le manque de sommeil, quel que soit l’âge, avait une grande influence sur la gestion du sucre. Il est également responsable des déséquilibres de l’impression de faim et satiété. Un sommeil insuffisant, perturbé peut être à l'origine de troubles du comportement alimentaire comme une attirance excessive vers le sucre ou l'impression de n'être jamais rassasié. Un enfant qui ne dort pas suffisamment sera plus enclin au grignotage.

L’oméga 3 DHA favorise un sommeil paisible et aide à apaiser les angoisses. Nos capsules d’oméga 3 sont très bien tolérées par les enfants et n’ont pas de goût particulier. Elles peuvent être percées et mélangée aux aliments.

2. Facteurs génétiques et psychologiques

Les facteurs génétiques

Il existe effectivement une prédisposition au surpoids dans certaines familles mais ce sont également les traditions culinaires familiales qui sont responsables de la prise de poids.

Les facteurs psychologiques

Chaque changement majeur dans l’environnement de l’enfant, et spécialement dans son environnement familial, peut entraîner un sentiment d’insécurité. Déménagement, divorce, remariage, perte d’emploi des parents… peuvent perturber le comportement alimentaire de votre enfant. Il va essayer de compenser et se rassurer avec de la nourriture, pas très saine et souvent riche en sucre.

3. Complications possibles du surpoids chez l'enfant

Complications physiques :

  • Cholestérol élevé,

  • Diabète,

  • Problèmes articulaires,

  • Maux de dos,

  • Possibilité de puberté précoce.

Problèmes psychologiques :

  • Moqueries à l'école, à la piscine,

  • Discrimination sociale,

  • Problèmes de scolarité

  • Perte de confiance ou de l'estime de soi...

Que faire ?

1. Durant les premières années de la vie

Il faut surveiller l'évolution du poids par rapport à la taille. Le carnet de santé est une aide appréciable. Si la courbe de l'enfant s'éloigne trop de la courbe de référence, que ce soit en excès ou en insuffisance, il est important de réagir rapidement.

2. Lorsque l'enfant est scolarisé

Il est important de mettre en place de nouvelles habitudes alimentaires, qui d'ailleurs peuvent être bénéfiques à toute la famille.

Les flores digestives ont un rôle clé dans la santé de tous. Un apport en prébiotiques naturels quotidien doit être assuré pour favoriser l’équilibre.

Des horaires réguliers

Si possible, il faut instaurer des heures de repas régulières. Notre organisme a sa propre horloge, donc à l'heure du repas les organes chargés de la digestion seront prêts à travailler.

Des produits de saisons

Les repas doivent comporter des produits frais, légumes et fruits de saisons qui sont source de vitamines et minéraux. L'été des salades composées à base de pâtes ou de riz mais dans laquelle sont ajoutés tomate, maïs, haricots verts sont une façon de faire accepter les légumes. Une salade de fruits frais passera mieux qu'un fruit, une compote ou une pomme au four auront également plus de succès.

Parfois, il est difficile d’assurer un apport optimal pour certains nutriments. Le calcium est très important et essentiel au bon développement de l’enfant. Équilibre Calcium du laboratoire Biophénix est concentré en calcium 100 % végétal, bio, naturel et assimilable. La Vitamine D favorise la bonne assimilation du calcium. Notre Vitamine D3 est riche en vitamine D 100% végétale.

Une activité physique régulière

Il est important que l’enfant pratique une activité physique régulièrement. L’objectif est de faire bouger votre enfant et qu'il apprenne à canaliser son énergie. Alors peu importe ce qu’il choisit comme sport ou activité, l’essentiel c’est que ça lui plaise. Ainsi, sans régime, sans frustration, mais simplement en mangeant de tout, à heure régulière et en bougeant un peu plus, l'enfant retrouve son équilibre.

À lire aussi



Pour vous aider