Information livraison : changement de tarif (cliquez ici pour en savoir plus)

Réduire l’anxiété en régulant sa flore intestinale

Réduire l’anxiété en régulant sa flore intestinale

Le stress, la maladie, le décès d’un proche, une situation professionnelle précaire, une nouvelle étape de la vie, une expérience négative et bien d’autres facteurs sont susceptibles de provoquer de l'anxiété chez beaucoup d'entre nous.

Cet état se manifeste par un sentiment d’inquiétude qui peut avoir d’importantes répercussions négatives sur notre quotidien. On se sent alors fatigué, irritable et incapable de gérer ses émotions ou de contrôler la situation.

Il existe diverses techniques naturelles et thérapeutiques pour traiter l’anxiété. Mais saviez-vous que, selon certaines études, la flore intestinale (appelé aussi microbiote) a un effet sur notre équilibre psychique et que le rééquilibrage du microbiote pourrait minorer les phénomènes d’anxiété.

Quel lien existe entre microbiote et anxiété ?

La flore intestinale, connue également sous le nom de microbiote, renferme près de 100 000 milliards de bactéries, dont le rôle est d’assimiler les nutriments, de fabriquer des vitamines mais aussi des neurotransmetteurs et réguler notre système immunitaire.

Beaucoup d’études présentent la flore intestinale comme notre deuxième cerveau. En effet, le microbiote intestinal influence le fonctionnement du cerveau par ce qu'on appelle « l'axe intestin-cerveau ». Notre système immunitaire est étroitement lié à l’équilibre de notre microbiote.

Immuforce 15, un concentré de bactéries lactiques pour favoriser une réponse plus appropriée du système immunitaire intestinal face aux agressions.

Des recherches ont été menées pour démontrer le lien entre le microbiote intestinal et l'équilibre psychique. Recourir à des probiotiques, ces « bonnes » bactéries agissant sur notre microbiote, ou à un changement alimentaire pourrait-il aider à réduire l'anxiété ?

Pour répondre à cette question, des chercheurs du centre de santé mentale de Shanghai, de la faculté de médecine de l’université chinoise Jiao Tong ont procédé à l’analyse de 21 études portant au total sur plus de 1 500 personnes et traitant de cette thématique.

14 ont recouru aux probiotiques pour réguler le microbiote intestinal. Les 7 restants se sont orientés vers le changement de l’alimentation. Au final, voici les résultats publiées dans la revue General Psychiatry [1] :

  • ➔ 11 sur 21 ont montré qu'une intervention sur le microbiote aide à soulager les troubles psychiques.
  • ➔ Un tiers (36 %) des personnes, dans les 14 rapports liés aux probiotiques, ont ressenti une amélioration de leurs symptômes anxieux.
  • ➔ 6 enquêtes sur 7 (86%) ont révélé l’efficacité des changements dans la manière de s'alimenter.

Somme toute, on peut atténuer les symptômes de l'anxiété en régulant sa flore intestinale via une alimentation adaptée, accompagnée d’un supplément nutritionnel riche en bactéries lactiques plus communément appelé probiotique :
Coloforce 10 : rééquilibre la flore intestinale

Comment les émotions impactent nos intestins ?

Nous savons que nos émotions ont un impact direct sur nos intestins, notamment en cas de stress ou d’anxiété. On sait également que nos intestins, via différentes voies de communication, remontent directement des informations au cerveau via la production de neurotransmetteurs.

À l’instar des autres organes, l’intestin informe régulièrement le cerveau de son état (remplissage, douleur) pour que ce dernier intervienne de façon adéquate.

Saviez-vous que c’est dans nos intestins que 95% de la sérotonine est fabriquée. Cette hormone, qui agit sur le système nerveux central, induit différentes actions, comme la régulation de certains comportements comme l'humeur ou l'émotivité. C’est également la base de la synthèse de la mélatonine, une hormone clé de l’induction du sommeil.

L’intestin impacte notre état émotionnel, notre sommeil, mais également notre mémoire, notre concentration et notre sens de l’analyse.

On sait maintenant que lorsque la flore intestinale est perturbée, ceci a un impact négatif sur l’état mental via l’axe « intestin-cerveau ». Si l’intestin devient plus fragile, il aura alors tendance à s’enflammer et assimilera moins bien les nutriments.

Comment entretenir sa flore intestinale ?

Pour rééquilibrer et prendre soin de sa flore intestinale, il faut opter pour une meilleure alimentation :

  • Privilégier les fibres : légumes, légumineuses, fruits et fruits à coque.
  • Réduire la consommation de graisses saturées et de sucre.
  • Choisir les bons probiotiques : un complément alimentaire dont les souches sont identifiées et toujours identiques d’une fabrication à l’autre.
  • Limiter, voire supprimer les aliments transformés et industriels (frites, chips, pizza, hamburgers sauces industrielles, …) ou trop sucrés (friandises, pâtisseries, sodas, biscuits, glaces…) ainsi que le lait de vache, le café et d’alcool.
  • Consommer des boissons alcalinisantes (eau, eau de coco, gaspachos, infusions, laits végétaux…)
  • Manger léger le soir (salade et légumes vapeur, soupe, jus de légumes …)
  • Réduire la consommation de produits contenant du gluten (blé, orge, avoine, seigle) : pain, tartes, biscuits, pizzas, gâteaux, muesli…
  • Les aliments qui favorisent la lutte contre l'état de stress et d’anxiété

    Pour lutter contre l'anxiété et obtenir une meilleure résistance à la fatigue et au stress, mieux vaut commencer par améliorer son alimentation. Il est recommandé de consommer des aliments, riches en magnésium, en tryptophane, en omégas 3, en sélénium ainsi qu’en vitamines B et C, afin d’évacuer les tensions et d’en diminuer les effets :

    • Banane, kiwi, cassis et avocat
    • Œufs et champignons
    • Noisettes, noix et amandes sèches
    • Sardines, maquereaux, harengs et saumon
    • Huiles végétales (colza, olive, lin, noix…)
    • Tomates, chou et brocolis, oignon et ail
    • Céréales complètes
    • Graines de sésame et de tournesol.
    • Tisanes et thé noir
    • Chocolat noir



    Références :

    [1] General Psychiatry https://gpsych.bmj.com/content/32/2/e100056


    À lire aussi



Pour vous aider